Informatique céleste

Mise en lumière sur :

Informatique céleste par Mark Alizart (Paris, PUF, coll. "Perspectives critiques", 208 p., 2017)

Fait assez rare pour être noté, un récent essai est consacré à l'informatique d'un point de vue philosophique ; l'auteur, Mark Alizart, tourne le dos à la thèse que l'informatique ne serait qu'un moyen technique, un instrument de la pensée, en s'efforçant de mettre en avant le côté organique de l'ordinateur. Celui-ci se programme, a des failles à l'instar des êtres humains (virus), se formate - en un mot, est doué de plasticité tel un organisme.

Bref, un essai, qui, s'il ne cherche pas ou ne parvient pas toujours à susciter l'adhésion, donne à réfléchir théoriquement, et bouscule notre lecture de certains philosophes (Hegel notamment, et sa Science de la logique).

 

On en parle dans la presse :

  • Libération (8 février 2017)
  • Le Canard Enchaîné (éd. du 8 février 2017, article de Frédéric Pagès "L'embarquement pour Cyber")
  • France Culture (10 février 2017, émission "Les chemins de la philosophie")